Amours contrariées

Chaque début de printemps,
ils s’élancent vers le ciel
d’un bleu déjà profond,
en quête de lumière
douce et vivifiante.

Les jours s’écoulant,
les filaments de matière
se densifient, se ramifient,
au point de s'enlacer,
de s'étreindre avec légèreté.

Puis, la force de gravité l’emportant,
les longues grappes verdoyantes
plongent tour à tour vers le sol,
s'éloignant les unes des autres
au prix de chaudes larmes versées.

Amours contrariées

Informations relatives à cette photographie :
  • Conditions de prise de vue : Sigma DP0 Quattro - F/4.5 - 1/500 sec - ISO 100
  • Outil de développement de la photographie : SIGMA Photo Pro 6.5.1
  • Optimisation de l'affichage des couleurs à l'écran : Navigateur Firefox 30.0 + Module Color Management 0.5.3
Mots-clés : saules pleureurs, croissance, expansion et gravitation, Lac de Saint Ferréol, Haute-Garonne